jaune.fr

pages jaunes

 
 
 
 

Restez informé !


 

Les pages jaunes dans le monde

Histoire

L'histoire des Pages Jaunes

 

Les Pages jaunes (Yellow pages en anglais) est un annuaire téléphonique que l'on retrouve sous des formes très similaire dans de nombreux pays du monde. Il regroupe les coordonnées des professionnels, qui sont triées selon leur activité. Pour trouver les coordonnées d'un particulier, il faut rechercher dans les pages blanches.


Au Etats-Unis :

L'origine du nom vient de la couleur jaune des pages de la version papier. En 1883, un imprimeur de Cheyenne (Wyoming), à court de papier blanc lors de l'impression d'un annuaire, utilise pour la première fois un papier jaune.

Les Yellow Pages furent imprimées en même temps que les premiers annuaires téléphoniques en 1878 à New Haven (côte est des Etats-unis). Le livre n'était constitué que d'une page et listait une cinquantaine de noms. A cette époque seul le nom était écrit, car c'était les opératrices qui connectait chaque clients.

En 1886, Reuben H. Donnelly publie le premier annuaire intitulé Yellow Pages.


En France :

Sébastien Bottin publia le premier annuaire des entreprise en 1763 sous l’appellation Almanach du commerce et de l'industrie. Il a d’ailleurs donné son nom à l’annuaire téléphonique, communément surnommé le bottin en France et en Suisse.

En 1880, avec l’installation des premiers centraux de communication manuels, apparaît le premier annuaire des abonnés téléphoniques (il comportait à peine 200 connexions). Les numéros de téléphone qui étaient donnés par les opératrices du numéro 11, depuis 1921 en Suisse et 1938 en France, provenaient des annuaires édités par la Direction des Postes et Télégraphes.

À l'origine, l’annuaire téléphonique était publié uniquement sous forme de livre. En 1980, un premier essai d'annuaire électronique fut réalisé à Saint-Malo et Rennes. Mais en 1983 une véritable révolution vit le jour avec l'apparition du minitel en France et du Vidéotex en Suisse. En 1986 en France, on dénombrait plus de 7 millions d'heures passées sur l'annuaire électronique, chiffre qui atteint les 16 millions dix ans plus tard. L’annuaire devint ensuite également accessible sur logiciel informatique. Avec la démocratisation d’internet dans les années 2000, les annuaires en ligne firent leur apparition et remplacèrent progressivement non seulement le minitel, mais aussi de plus en plus l’annuaire papier.

Publié à l'origine par l'administration des postes, l’annuaire téléphonique a été confié en 1946 à l’Office d’annonces, puis en 2000 à une filiale de France Telecom, Pages Jaunes Groupe, devenu le premier éditeur d’annuaires en France. PagesJaunes édite 135 éditions locales des annuaires qui recensent près de 4 millions de professionnels sur tout le territoire français.
 

 

Histoire

Les pages jaunes dans le monde